©2019 stephanievarnerin.com

W-0072-Stephanie Varnerin.jpg

STÉPHANIE VARNERIN

Soprano

 

PARCOURS

 Stéphanie Varnerin étudie à L’Ateneo Internazionale della Lirica de Sulmona (Italie) où elle a l’occasion de travailler auprès de Mirella Freni, Gianni Raimondi ou Lucianna Serra avant d’entrer au CRR de Saint-Maur-des-Fossés dans la classe d’Yves Sotin et Anne-Sophie Roblin. Elle y obtiendra un DEM et un Cycle de Perfectionnement.

Elle participe à de nombreuses master class et se forme notamment auprès d’Andréas Scholl, Gerard Lesne, Wieland Kuijken, José Cura,Maarten Koningsberger. 

Elle intègre l’Opéra-Studio de Genève qui lui permettra de commencer à défendre sur scène un répertoire large et varié.

Stéphanie est Diplômée d’Etat de l’université d’Aix/Marseille. 

          Elle est lauréate du Premier Prix et Prix du public de la Compétition Internationale de Chant Baroque de Froville en 2014, Lauréate d’ « Armel opéra competition » en 2013 et 1er prix d’excellence du Concours International Léopold Bellan (Paris). 

Elle fut également lauréate de prix décernés aux productions auxquelles elle participa: Un Orphée d’Or en 2010 pour la Cantatrice Chauve (Théâtre de l’Athénée, Paris) où elle interprète le rôle de Mrs. Martin et le prix Arte Live Web pour The Turn of the screw (Opéras de Szeged et d’Istanbul) où elle interprète The Governess en 2013. 

          Elle s’engage particulièrement pour défendre le répertoire baroque, tant sur scène qu’en concert. Elle travaille régulièrement avec des ensembles prestigieux tel que : Les Folies Françoises (P. Cohen-Akenine), Les Ambassadeurs (A.Kossenko), Les concerts de l’Hostel Dieu (FE Comte), L’Astrée (Academia Montis Regalis, G. Tabacco), L’ensemble Stravaganza (T.Soltani et D. Gilon), Le Capriccio Français (P. Le Fèvre), Les Folies du temps (O. Dejours).

          Grâce à son bagage de pianiste, elle est beaucoup sollicitée dans l’interprétation de la musique contemporaine et travaille auprès de plusieurs compositeurs tel que J.P. Calvin (rôle de Mrs. Martin dans La Cantatrice Chauve de J-P Calvin au Théâtre de l’Athénée avec l’Orchestre Lamoureux) J.M Curti (Création de l’opéra Tic-Tac Rousseau à Genève), Lucien Guérinel (Un oiseau s’est posé sur tes lèvres, Paris), Olivier Kaspar (Oratorio Jonas)

          Artiste comédienne, Stéphanie Varnerin a participé à de nombreux opéras comiques et opérettes en tenant des rôles tels que Clairette dans La fille de Madame Angot, Caroline dans La Chauve-Souris, Fé-an-nich-ton dans Bataclan d’Offenbach, le rôle-titre dans Véronique de Messager ... 

          Elle est régulièrement l’invitée de festivals et salles prestigieuses (Festival Radio France, Ateneo de Madrid, Quirinal de Rome, Opéra d’Istanbul …) ainsi que dans différents médias (France Musique, France Culture, France Inter, Arte, Rai 3, RTS...). 

          En Février 2017 est paru son premier disque soliste « Cantatas », avec l’ensemble l’Astrée (Academia Montis Regalis) sous la direction de Giorgio Tabacco, consacré aux Cantates pour soprano de Carlo Francesco Cesarini pour le label Aparté. Ce disque est salué unanimement par la critique. Elle défendra le programme de son disque sur les scènes les plus prestigieuses d’Italie et de France.

          Stéphanie forme également avec son frère le Duo Varnerin (Chant, Guitare) qui présente cette saison un programme de Mélodies Françaises (Debussy, Fauré, Hahn, Séverac). En Automne 2019, sortira leur 1eralbum pour le label Muso. 

 
 
 

PRESSE

 

RESMUSICA - NOVEMBRE 2019

De bout en bout, Stéphanie Varnerin colle au plus près de la prosodie de la langue, forte d’une élégance lyrique évidente, sa déclamation libre fusionnant naturellement avec la guitare, marquant une complémentarité flagrante du verbe et de la musique. Langoureuse dans Chloris (Reynaldo Hahn), vaporeuse avec Un Rêve (Déodat de Séverac), la chanteuse maîtrise tout autant l’inspiration populaire du Vaudeville des batelières de Saint-Cloud de Déodat de Séverac, que la légèreté des Fêtes Galantes

LEXNEWS - NOVEMBRE 2019

L'écrin est propice à la très belle voix aux couleurs chatoyantes, claires et maîtrisées de Stéphanie Varnerin. Les phrases s'envolent avec grâce, s'étirent avec aisance, le maniérisme est évité, la musicalité est évidente et engagée, et le partage du plaisir immédiat.

TOUTELACULTURE.COM - NOVEMBRE 2019

Dès les premières notes, le timbre cristallin de Stéphanie Varnerin nous rafraîchit l’esprit, et c’est avec grand plaisir qu’on écoute son art, délicat et élégant. Entre la voix et la guitare, il n’y a que l’essentiel. C’est comme si votre maman vous berce d’amour dans un chant infiniment tendre…

OLYRIX - DÉCEMBRE 2017

Sur l’aria « Alma pressa da sorte crudele », la soprano se révèle rayonnante. C’est en ôtant soudain son gilet, qui semblait la contraindre, que la cantatrice libère sa voix et projette ses aigus avec une remarquable résonnance de poitrine.
On passe ensuite à Vivaldi. Alexis Kossenko prévient malicieusement le public que la cantata « Sorge vermiglia in ciel la bella aurora » exige une maîtrise vocale époustouflante : composée à l’origine pour un castrat, elle requiert un ambitus très large, du sol grave au si aigu, ainsi qu’une colorature très étendue. En un mot, elle est destinée « à un extraterrestre ! ». C’est la soprano Stéphanie Varnerin qui relève ce défi. Avec ardeur, elle enchaîne trilles, montées de gammes, sauts d’octave, vocalises complexes et frénétiques. 
Le duo entre la chanteuse et le flûtiste sur lequel s’achève la cantate de Porpora mélange les timbres vocaux et instrumentaux, en faisant dialoguer et contraster les interprètes. Ultime surprise : le Sweet Bird de Haendel, non annoncé au programme. Le timbre pur et limpide de la cantatrice se marie à merveille au son de la flûte soprano, jusqu’à se confondre parfois en troublant l’auditeur : « la vocalité des instruments et l’instrumentalité des voix se rejoignent et parlent enfin la même langue ». Les fréquences s’interpénètrent, créant un grain et une texture sonore particulière.

ON MAGAZINE - MARS 2017

C’était à la Soprano Stéphanie Varnerin de soutenir cet ambitieux programme enregistré ici pour la première fois. Elle s’acquitte de cette tâche avec une rare efficacité et un sens impressionnant des nuances.

FORUM OPÉRA - JANVIER 2017

Quant à la jeune soprano française Stéphanie Varnerin, elle possède de nombreux atouts : fraîcheur du timbre, précision des vocalises, et capacité à déclamer avec conviction dès que le texte l’y autorise. 

MUSICOLOGIE.ORG - JUILLET 2016

Les solistes forment un quatuor admirable, équilibré, complice, sans la moindre faiblesse. Stéphanie Varnerin, s'y révèle en tous points parfaite : l'aisance de ses traits virtuoses du premier quatuor comme ceux du Ba-ta-clan attestent sa maîtrise vocale, pétillante à souhait.

 
 

CONTACT

orchestre .jpg